En guerre pour la paix

« Vous, Américains, vous avez condamné et exécuté, il y a plus d’un siècle, l’impérialisme britannique ; l’Europe ensuite a condamné et exécuté l’impérialisme napoléonien ; elle va maintenant condamner et exécuter l’impérialisme germanique ; pro­ tez de cette triple expérience pour en ­ nir, dans votre pays, avec l’impérialisme, et pour rendre à l’Europe cet incalculable service de lui donner votre bon exemple. » Paul d’Estournelles à Nicholas Butler, le 11 septembre 1914 De l’été 1914 à la conclusion du Traité de Versailles (1919) le Français Paul d’Estournelles de Constant (1852-1924, prix Nobel de la Paix 1909) et l’Américain Nicholas Murray Butler (1862-1947, prix Nobel de la Paix 1931) s’écrivent régulièrement. Ils tiennent une chronique saisissante de la guerre au quotidien en France comme aux États-Unis tout en analysant la mutation du monde. Ce sont deux hommes d’infl uence et deux témoins prodigieusement informés. Leur but? Lutter contre le militarisme, le nationalisme et la violence faite aux populations civiles. Proposer aussi un projet visionnaire d’organisation mondiale, afi n de conjurer la brutalisation de la société et les déchaînements de la guerre totale du terrible XXe siècle dont ils ont la confondante et douloureuse intuition. Nadine Akhund chercheur au SIRICE (Sorbonne-Identités, Relations Internationales et Civilisations de l’Europe) est spécialiste des relations et enjeux internationaux à l’époque moderne et contemporaine. Stéphane tsion, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université du Mans, est chercheur au TEMOS-CNRS (Temps, mondes et sociétés), spécialiste des guerres de 1870-1871 et de 1914-1918. Il a notamment publié en 2013 chez Alma : Du front à l’asile 1914-1918, en collaboration avec Hervé Guillemain

En guerre pour la paix

€21.00Prix
  • Nadine Akhund et Stéphane Tison