Dames de la cour
Dames de la cour aux cheveux piqués de fleurs
Encre et couleurs sur soie, 46 x 180 cm.

En illustrant la vie faste et extravagante de jeunes dames de la noblesse s’ébattant dans un vaste et tranquille jardin clos, ce rouleau nous fait revivre la splendeur de la cour impériale sous la dynastie Tang.
Coiffées de hauts chignons piqués de fleurs fraîches et revêtues de tenues plus magnifiques les unes que les autres, ces femmes plantureuses dégagent chacune un charme qui leur est propre. En toute insouciance, elles passent leur temps à chasser des papillons, à taquiner des chiens, à admirer des grues ou encore à rester assises sans rien faire, tandis que des servantes les suivent pour les éventer.

揮扇仕女圖 Dames de la cour aux éventails avec servantes
Encre et couleurs sur soie, 34 x 205 cm.

Cette composition montre treize concubines et demoiselles d’honneur au visage délicat coiffées de hauts chignons et vêtues de longues robes en train de vaquer à leurs passions oisives : on voit ainsi une noble dame se poser sur un tabouret l’éventail à la main, une autre ouvrir sa bourse pour s’offrir une cithare, une troisième arranger ses cheveux devant un miroir, d’autres encore se livrer à un travail de broderie ou une dernière enfin se délasser au frais.
Les protagonistes sont disposées tout au long du rouleau avec ordre, fluidité et harmonie. Bien que rayonnantes de beauté et de santé, elles ne peuvent toutefois cacher leur maussaderie, leur isolement et leur abattement.

Dames de la cour

€12.00Prix
  • Zhou Fang (vers 730 - vers 810)